Qui êtes-vous ?

Ma photo
un regard, une pensée, une envie de connaitre , de me connaitre, de reconnaitre...Un bonjour d'un autre monde... celui du bonheur, du malheur... celui de la vie...celui de l'écriture,du récit...

Membres

dimanche 1 mars 2009

Le tablier de grand mère

Hier, un ami m'a fait lire ce texte émouvant , j'ai eu envie de le partager avec vous. Je n'en connais pas l'auteur, et je le dédie à tous ceux qui gardent le souvenir d'une grand mère déjà lointaine...

Te souviens-tu du tablier de ta grand-mère ?
Le principal usage du tablier de grand-mère était de protéger la robe en dessous, mais en plus de cela :
Il servait de gant pour retirer une poêle brûlante du fourneau.
Il était merveilleux pour essuyer les larmes des enfants, et, à certaines occasions, pour nettoyer les frimousses salies.
Depuis le poulailler, le tablier servait à transporter les oeufs, les poussins à réanimer, et parfois les oeufs fêlés qui finissaient dans le fourneau.
Quand les visiteurs arrivaient, le tablier servait d'abri à des enfants timides.
Et quand le temps était frais, grand-mère s'en emmitouflait les bras.
Ce bon vieux tablier faisait office de soufflet, agité au dessus du feu de bois.
C'est lui qui transbahutait les pommes de terre et le bois sec jusque dans la cuisine.
Depuis le potager, il servait de panier pour de nombreux légumes; après que les petits pois aient été récoltés, venait le tour des choux. En fin de saison, il était utilisé pour ramasser les pommes tombées de l'arbre.
Quand les visiteurs arrivaient de façon impromptue, c'était surprenant de voir avec quelle rapidité ce vieux tablier pouvait faire la poussière.
A l'heure de servir le repas, grand-mère allait sur le perron agiter son tablier, et les hommes aux champs savaient aussitôt qu'ils devaient passer à table.
Grand-mère l'utilisait aussi pour poser la tarte aux pommes à peine sortie du four sur le rebord de la fenêtre qu'elle refroidisse; de nos jours sa petite fille la pose là pour la décongeler.
Il faudra de bien longues années, avant que quelqu'un invente quelque objet qui puisse remplacer ce bon vieux tablier qui servait à tant de choses.

14 commentaires:

Anonyme a dit…

Toute une magnifique symbolique de l'enfance en un "tablier"...
Tout revient, remonte...tout est là
Merci pour ce tablier...
Je t'embrasse
Lmvie

korrigane a dit…

merci lmvie de venir me rendre visite, moi aussi j'ai ressenti des bouffées de "jenesaisquoi" qui remontent de "jenesaisou"
je pars au ski... je suis très distante avec mon blog...mais ça va passer @+ je t'embrasse
korrigane

Lmvie a dit…

Tu sais c pas très compliqué "le je ne sais où" et le "je ne sais quoi"...regarde un peu en arrière
Bises
Lmvie

lmvie a dit…

Je t'invite à un jeu d'écriture en mon blog
Bisous

Lmvie a dit…

Moi aussi j'ai une envie de "m'éloigner" alors j'ai pris la décision de partir...en Argentine, j'ai des amis là bas...

Je t'embrasse je pense à toi

Oxygène a dit…

Comme il est beau ce texte amie Korrigane et comme il remet en place des souvenirs. Des gestes vus et oubliés me sont revenus en mémoire grâce à toi. Merci ! Je t'embrasse bien fort !

Lmvie a dit…

Je pense à toi tout simplement
Bises

Lmvie a dit…

Et bien moi je reviens verser quelques larmes sur ce tablier qui les essuiera doucement...
C'est le meilleur des endroits

Je t'embrasse

korrigane a dit…

espérons ensemble qu'il y aura toujours un tablier pour sécher tes larmes, et que le jour où il n'y aura plus de larmes à sécher , un tablier sera là pour te faire sourire
bon voyage, mon amie, le net permet de ne jamais être très loin...korrigane

Michelaise a dit…

Nous avons eu, nous, des grands mères comme cela... Nos petits enfants ont des grands mères qui font du training, du footing, du relooking, des grands mères sans rides et sans tablier ! C'est pas grave, mais ça doit leur manquer un peu, parfois, cette odeur de tarte aux pommes !

Laudith a dit…

Superbe !!! en lisant ce texte, la silhouette de ma nounou vêtue de son tablier m'est revenue en mémoire.

Merci pour cet agréable moment empli d'émotions.

Amitié poétique.

Edith

lmvie a dit…

Que deviens-tu ?

Bises

korrigane a dit…

tu vois LMVIE je suis toujours un peu là, et j'écris aussi un peu , je dois être " madame un peu..." je vais te voir promis avant mon départ ...imminent pour le ...Pérou
bises
korrigane

korrigane a dit…

d'accord avec toi michelaise et avec beaucoup de retard , "invisibles vacances" parle un peu de ces grand mères là!!!! que nous sommes ou seront...
korrigane